Mois: août 2016

make a wish

 

C’est pour demain. Je sais ce que je vais faire. Demain, je montrerai ma photo noir et blanc à Élise et lui dirai, Voilà Élise, je voudrais être comme ça.

Je la connais bien Élise et ses doigts de fée. J’aurai bel et bien de telles tresses. Quant au reste, comment dire, elle n’est pas magicienne, Élise.

 

princess

secret intelligence service

 

Quelle intelligence le Musée de l’Armée recrute-t-il pour sa campagne actuelle ? « Venez même le jour de la sainte Hélène » ; «Venez voir des armures qui ont de la gueule » ; « Venez voir l’époque où Londres était la capitale de la France »… Ça me replonge derechef chez Darrin (alias Jean-Pierre) Stephens dont la profession était de trouver des slogans pour un stylo, une marque de soupe, une bouillie… au grand dam d’Endora qui le trouvait résolument indigent, borné, mortel.

Je crois que j’aurais adoré faire ça.

 

alagazam

mes compliments

 

Me suis retenue in extremis de dire à cette dame combien sa robe lui allait à ravir. Dans quelle mesure ces paroles auraient-elles vraiment pu lui faire plaisir, venant d’une qui ressemble à un sac – la satanée robe de piscine sans forme sans couleur sans rien.

Clic.

it’s safe

 

Aucun danger. La mer est là. Elle est toujours là. On peut s’absenter, même très longtemps, on revient, elle est là. Tu m’attendais ? dit-il. Eh bah viens, au lieu de rester là-bas toute seule. Imbécile. Tu ne me vois pas ? Pourtant je suis là. Il se retint d’agiter les bras, comme quand il était petit, il criait : Hou-hou, la mer, je suis revenu, je suis là.

Christian Gailly, Un soir au club

les mystères de Paris

 

DSC07356

Combien de temps n’ai-je pas rêvé devant cette porte, rue Delambre

DSC07359

elle s’entr’ouvrait et c’était la jongle, un quart de seconde

DSC07357

jusqu’à ce que je m’aventure, moi aussi, et alors

DSC07358

tu le pensais depuis longtemps, mon vieux,

et en voici la preuve ultime :

tout n’était que trompe-l’œil et papier-peint

le sapin de l’été

 

Ça va toujours mieux en le disant. Car figure-toi que ça n’allait pas du tout, oh là là, ô ma mère. Ça va beaucoup mieux depuis que j’ai mis un mot dessus. Un doigt d’abord puis un mot, une expression, sous le charme.

D’abord tu tombes et ensuite tu restes sous le charme. Sous cet arbre singulier. Où tu n’es pas si bien que ça d’ailleurs, en proie à l’agitation – au lieu de t’assoupir paisiblement tu fais des siestes drôlement agitées sous le charme – mais tellement moins mal que sous d’autres frondaisons.

Voilà, c’était juste ça, pas de quoi en faire une montagne non plus.

 

DSC07445

Ah, tu trouves que ça sent le sapin, toi aussi.

c’est quoi le contraire de « paume » ?

 

Mes frères et sœurs de métro du matin ne sont pas toujours mes frères et sœurs de métro du matin. Loin de là. Le grand corps pas si malade que nous formons ne dégage pas toujours une ambiance légère. Parfois mais pas toujours. Ce matin, pas du tout mais alors pas du tout.

Pour preuve, cette passagère qui ôte son gilet blanc et long comme un jour sans pain me pousse à tirer à l’estrême jusque sur – c’est quoi le contraire de « paume »  –  disons le dos de la main –  mais au nom du Ciel pourquoi n’y a-t-il pas un mot un vrai  – les manches de mon tricot bleu de cobalt.

 

DSC07271

Serait-ce la grisaille qui nous désaccorde tous autant que nous sommes ?