folie douce

du cran

 

Ça m’a toujours rendue malade. Je respire minimal, yeux à terre, la suée monte, le délire peut commencer, j’imagine la panne et alors là tu fais quoi. C’est toujours comme ça quand je partage l’ascenseur de la rue du Moulin-Vert. Jamais connu cabine aussi étroite. Pour ma défense, José habite au sixième. C’est pas ce que je voulais dire. Pour ma défense il y a Sabato. Dans Le tunnel, un mari jaloux s’arrange pour coincer dans l’ascenseur de sa villa sa femme et son amant. Ça dure tout l’été. Ça ne se termine pas bien.

J’ai mis le holà. À la dame qui me suivait d’un pas décidé j’ai dit Non pardon ce n’est pas possible on ne peut pas monter à deux ça m’étouffe. Elle a ouvert les yeux comme dans les films d’animation.

C’est quoi la phrase avec ridicule, déjà ?

 

dsc07342

Atsuko Nakatsugawa, Jellyfish

ils me parlent

 

Les fous me parlent. Ça ne manque jamais, au milieu d’une foule, c’est vers moi qu’ils foncent. Tout à l’heure, une dame enturbannée vient me cueillir à l’arrêt du bus, Il y a eu trois 26 déjà et aussi deux 86 ! Ah, elle compte les bus. It’s OK with me.

Et toi, tu prends lequel, mademoiselle ? Quand on m’adresse la parole avec courtoisie, je réponds toujours, Le 26. Du coup, elle monte avec moi, installe tout son bazar et prend la place de quatre passagers. Je m’adosse avec mon jasmin d’hiver, Tu t’assois pas ? Nan nan, je descends bientôt. Elle fouille dans son cabas de géante, j’apprends qu’elle sort de l’hôpital, J’ai acheté des crêpes mais je vais plutôt manger une mandarine. J’abonde dans son sens, C’est plein de vitamines. Elle commence à la peler, ça sent très bon dans l’habitacle. Soudain, quand les portes du bus s’entrouvrent, elle lance ses épluchures sur les voyageurs qui montent, se retourne vers moi et pousse un hurlement de rire, puis se rassied pour déguster ses derniers quartiers oranger en toute quiétude. Au moment de descendre, je la salue mais elle m’a déjà oubliée.

 

DSC06274

antienne

 

Comme Le temps des cerises était tombé dans la conversation et l’espace détente, la petite Pâques (comme on l’appelle) soupira, Le merle moqueur. On changea de sujet, on n’allait peut-être pas passer la vie sur Le temps des cerises, on ne l’a même pas chanté. Dès qu’un silence s’installait, elle lâchait de sa voix fluette mais décidée Le merle moqueur, parfois même deux fois, Le merle moqueur, le merle moqueur. Et j’ai bien cru que j’allais tourner démente, moi aussi, en plein espace détente. Le merle moqueur, le merle moqueur, le merle moqueur.

miro

 

Inventaire

  • core un corbeau écrasé sur la chaussée, tu en croises beaucoup en ce moment, je trouve
  • un sans-abri mais dans quel sens
  • regarde pas y’a une langue, marche pas dessus surtout
  • attends je vois pas bien juste de la peau c’est ça c’est de la peau humaine

Et puis non

  • un sac poubelle tirebouchonné
  • une couverture abandonnée
  • un biscuit qu’a dû être à la fraise en son temps
  • des feuilles mortes

Depuis le temps que je te dis que les lunettes, c’est pas seulement pour le cinéma, pas que pour Blue Velvet.