FLE

une bonne couple de minutes

 

Ça sonne. Il est tôt et il n’y a pas cours. C’est tout ce que je sais. Pourquoi ça a sonné alors. Pourquoi je dois me lever à six heures. Ça mouline intérieur. Au nom du Ciel pourquoi me lever si matin. C’est pas la question philosophique pourquoi se lever tout court. C’est la question pratique. Philo pratique, si tu veux. Qu’y a-t-il de si crucial pour avoir programmé un réveil aussi précoce. Il me faudra une bonne couple de minutes pour me souvenir.

Voilà. Tu me demandais c’est quoi, être fatigué.

épiphanie (suite)

Oui, il m’arrive de faire mon Caliméro plus souvent qu’à mon tour. Or, il y a quelques semaines à peine, je fus cueillie. Joliment cueillie. J’avais raconté à quelques étudiants ma « découverte » de la pomme de terre (épiphanie du 7 juin). Et puis le dernier jour de classe, ce ne sont pas des fleurs que je reçus comme cadal…

 

 

Qui es-tu, toi ?

DSC06264

J’entends pas…

DSC06258

Monsieur qui ?

DSC06259

Ah ! Monsieur Pomme de Terre !

Enchantée, moi, c’est Pomme. Tout court.

DSC06261

Oui, je sais lire, pourquoi ?

DSC06260

Tu sais, Monsieur Pomme de Terre, tu es ici chez toi.

Enlève donc ton chapeau

DSC06262

sagesse estudiantine

 

Nous venons de lire quelque part que le roi a les cheveux qui ont blanchi ; « blanchi » pose problème. J’en profite pour glisser que c’est vraiment très facile de composer ces verbes qui parlent de devenir, surtout avec les adjectifs de couleur. Noir donne noircir etc., et à propos, nous sommes en automne. Regardez les feuilles des arbres autour de vous, elles… elles…

– Elles tombent !

 

 

DSC08581

bruits de couloir

 

Je passe devant une salle de classe dont la porte est restée entr’ouverte. La voix tonitruante d’un professeur que je ne porte pas dans mon cœur crache, Mais enfin, la famille, c’est singulier ! On ne dit pas la famille sont ! Comment dites-vous en anglais, Ze family… Ze family…? Quand une voix venue du doux pays d’Utopie souffle « are »…

 

DSC05982

antienne

 

Comme Le temps des cerises était tombé dans la conversation et l’espace détente, la petite Pâques (comme on l’appelle) soupira, Le merle moqueur. On changea de sujet, on n’allait peut-être pas passer la vie sur Le temps des cerises, on ne l’a même pas chanté. Dès qu’un silence s’installait, elle lâchait de sa voix fluette mais décidée Le merle moqueur, parfois même deux fois, Le merle moqueur, le merle moqueur. Et j’ai bien cru que j’allais tourner démente, moi aussi, en plein espace détente. Le merle moqueur, le merle moqueur, le merle moqueur.

étonnations (17)

Recette de la tomate à l’omelette

Pour une personne, il faut une tomate, deux œufs, du sel, de l’huile, du sucre. Vous pouvez ajouter des poireaux.

D’abord on fait l’omelette. On bat les œufs avec un fouet. On fait chauffer un peu d’huile dans la poêle. On verse la préparation dans la poêle. Si on veut une omelette nature, on n’ajoute rien à l’omelette.

Là, le devoir de Mlle Chai s’est arrêté.

Mon cœur aussi.