Lisbonne

low cost

 

toilette2

 

En échange de la modicité du prix de l’avion, nous n’avions pas droit à la soute. Et notre trousse de toilette devait être translucide. Et tout à l’avenant. Ça m’ennuya fort au départ. Or, tant qu’il restera quelques gouttes de lotion dans les flacons lilliputiens, n’y suis-je pas encore un ti-peu, dans l’Alfama…

 

toilette

not guilty

 

J’ai vécu rua do Laranjal, dans le quartier d’Ajuda à Lisbonne. Nous aurions aimé nous installer à Lisbonne. On a toujours l’espoir qu’on mènera une vie différente en s’installant loin de chez soi. Ne pas mener la vie que l’on attendait de moi aura été a posteriori une constante inconsciente dans nombre de mes choix. J’ai souvent l’impression d’avoir développé un certain talent dans l’art de décevoir, talent dont je me suis accommodé et dont j’apprécie même les saveurs sures. Lisbonne, on n’a pas pu, ou pas su. Par ailleurs, la Calçada d’Ajuda, où nous avons logé récemment lors d’un séjour de vacances, est en pleine phase de gentryfication et nous pouvons nous dire que nous n’y sommes pour rien.

Philippe Guerry, Je ne suis pas un robot

 

 

gentryf

oui mais il me semble

 

img_1179

– C’est bien joli tout ça mais il me semble que tu oublies quelque chose

img_1114

– Oh, une toute petite chose…

img_1117

– Trois fois rien… un air de fête, quoi

img_1124

– C’est vrai, ça, il y avait quand même comme un air de fête

img_1176

– VOILÀÀÀ !  Un air de FÊÊÊTE, je n’aurais su mieux dire !

img_1065

– Nous non plus,

alors, tu nous montres un peu ?

img_1202

Vous avez raison, vous avez TOUS raison : il y a eu ÇA !!!

img_1103

Ben quoi, qu’est-ce que j’ai dit encore ?

l’Alfama (2)

 

L’Alfama ? Ah, vous logez là… Ah bon… L’Alfama, c’est un peu too much quand même, vous ne trouvez pas ? Bon, pour se promener, à la rigueur, je ne dis pas… Vous n’avez jamais peur le soir vous, dans l’Alfama ? Non, je n’y habiterais pour rien au monde dans l’Alfama, j’ai besoin de mon petit confort moi, nous dit le vendeur de souvenirs d’Alfama.

 

img_0877

 

l’Alfama (1)

 

L’Alfama ? Oh là là, j’y ai vécu quand j’étais jeune, je ne pourrais plus, entre nous… Trop bruyant, trop la folie tous les soirs, nous dit le jeune gars, 28 ans à tout casser, en nous introduisant dans notre petit appartement, en plein cœur de l’Alfama.

 

img_0863