Mois: décembre 2015

il se souvient toujours

Mardi 15 décembre, la Fabrique Balades Sonores fêtera le dernier livre de Philippe Dumez.

 

DSC06102

 

Basse Fidélité (2015) est une nouvelle édition de 39 ans 1/2 pour tous (2011). Un peu comme l’Essai sur Sénèque de Diderot qui connut deux versions (1778 puis 1782). Du coup, ce ne serait pas idiot de comparer les deux. Ça pourrait faire un sujet de thèse tout à fait acceptable. Enfin, je lance l’idée.

L’événement aura lieu à 19h30. Philippe Dumez lira, Silvain Vanot l’accompagnera – que demander de plus.

la Fabrique Balades Sonores, 1 avenue Trudaine, 75009 Pantruche

http://www.baladessonores.com/

reconnaissances

 

Vu ce jour sur le quai du métro un vieux monsieur moustachu vêtu d’un vieux manteau et coiffé d’un bonnet ancien qui peina un peu à quitter son siège à l’arrivée de la rame. Ne portait pas de mitaines et pourtant, je me suis dit aussitôt – Mais c’est moi !

~

~

Un jour donc, en plaisantant, je la conduisis au Louvre, en lui disant : « Ma chère Alicia, je vais vous causer, je pense, une surprise. » Nous traversâmes les salles, et je la mis brusquement en présence du marbre éternel.

Miss Alicia releva son voile, cette fois. Elle regarda la statue avec un certain étonnement ; puis, stupéfaite, elle s’écria naïvement :

– Tiens, MOI !

Villiers de l’Isle-Adam, L’Ève future

~

~

–  Mais c’est moi !

– Oui, ma fleur, tu ne m’avais pas dit que tu posais pour les militaires

– Les militaires ? Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Qui a peint ce portrait ?

– Mais je viens de te le dire, un militaire. Il se dit peintre et poète. Tu vois le genre… Tu le connais ?

– Non, c’est troublant cette ressemblance, tu ne trouves pas ?

– Simple coïncidence

– Mais c’est tout à fait moi !

Jacques Demy, Les demoiselles de Rochefort

 

 

toile

 

Dans le tram de la ligne 3a. Une petite fille frêle avec un gros paquet de Noël avant Noël qu’elle a du mal à tenir mais elle y tient, à le tenir, n’a d’yeux que pour sa mère, assise, fatiguée. Rien d’autre n’existe. L’enfant a les yeux charbon et des cheveux noirs idem,  longs, très longs, ils pourront bientôt lui descendre jusqu’aux pieds. Comme sa mère. Comment dire, elle ressemble à une mygale. Il y a bien un frère, un balourd qui essaie de compter dans le tableau, C’est bientôt la station ? Peine perdue. Existe pas. Juste maman mygale.

Clic.

solitude syndrome

 

La première question qu’ils vous posent qui n’est pas une question mais bel et bien un index pointé, Est-ce qu’il vous arrive de boire seul. La suite on la connaît, la suite c’est C’est le début du n’importe quoi, il faut boire avec des amis, des proches, des voisins, jamais seul. Jamais ils ne vous demanderont Est-ce qu’il vous arrive de manger seul. Manger en solitaire ne soulève aucun problème, je mange seul il mange seul elle mange seule. Tout est en ordre. Et tous ces malheureux qui s’étouffent avec un os de pain qu’est pas passé, une arête d’escalope restée coincée en travers du gosier, un quignon de mandarine revêche. Avec personne pour leur taper dans le dos fraternellement. Règle numéro un Ne jamais manger seul. Pour boire, tu fais comme tu sens.

 

DSC05596