La chamade

 

Vrai, je ne traîne plus mes guêtres au turbin comme avant. Il y a de bon côtés. Côté jardin – un jardin de poche mais quand même. Côté chat – on joue plus à cache-cache qu’avant et c’est plus drôle.  N’empêche qu’à la fin de la journée télé-travaillée, j’ai envie de faire comme elle.

 

La chamade