Barbey d’Aurevilly

histoire d’huîtres

 

«À la Maison Dorée, boulevard des Italiens, Barbey d’Aurevilly vint un jour pour déjeuner.  Beaucoup  de  monde,  une seule place de libre,  à la table du vicomte de Pontmartin,  qu’il n’aimait guère – et la réciproque était vraie.

«Pontmartin était attablé devant une douzaine d’huîtres.

«- Monsieur, dit Barbey d’Aurevilly, vous m’obligeriez infiniment en me permettant de prendre un siège près de vous.

«- Je regrette, répliqua l’autre sèchement, mais je déjeune toujours seul !

«Alors le Connétable, reculant d’un pas et, montrant avec sa canne le plat d’huîtres, s’écria d’une voix retentissante :

– Pourtant, Monsieur, vous êtes déjà treize à table !

 

barbey

Le Moniteur viennois, « la vie littéraire », 1928