lui

Je viens de regarder le ciel qui est calme, plus calme que moi.

29 septembre 1836

 

Fera-t-il assez beau pour que ma fragilité puisse sortir demain ?

4 octobre 1836

 

Quoi encore ? Tout est beau chez lui (Memoranda).

 

Déjeuné avec des œufs et du chocolat à Corazza.

12 décembre 1837

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s