Hune deux trois

La première fois que j’ai voulu acheter  Le monde,  c’était un matin. Le marchand de journaux  a doucement rigolé.

 

***

 

Mon premier cubi, je suis allée le retourner aussi sec pour défaut de fabrication. On avait omis de confectionner le petit robinet,  Regardez Monsieur.  Silence.  Geste.   Apparition du robinetto en un quart de seconde. Je me suis sentie rougir au-delà du rougissement.

 

***

 

La première fois avec un garçon, j’en ai  gardé l’impression d’avoir fait de l’équitation pendant des jours sans mettre pied à terre. Façon Attila.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s