non ce n’était pas la plage dont je rêvais

 

Ouvre les yeux, que diable. Vois ce tapis d’or pur déroulé à tes pieds. Ce sont toutes les heures qu’il te reste à vivre ; oui, toutes les heures que tu as devant toi avant de mourir (variante : avant la rentrée, c’est pareil).

Or, elles te filent entre les doigts comme

du sable surfin

impossible à

rattraper