à la rue

 

Qui décida de s’en débarrasser et pourquoi. C’est trop petit chez moi, il m’encombre. Il m’empêche de respirer. C’est lui ou mes livres. C’est lui ou moi. Il jure avec la couleur des murs, de la moquette. D’ailleurs tout le monde se moque de nous. Et puis il est trop dur comme oreiller. Bref, le verdict est tombé, à la rue.

 

DSC09875

 

Alors qu’il y avait là un objet complexe, attachant, compact et vulnérable. À la fois ouvert sur le monde et fermé de l’intérieur. De bonne volonté, obstiné, ne lâchant jamais prise. Loyal et beige. Une aubaine, rien de moins.

 

DSC09874