Remy de Gourmont

venu le froid

Savoir ce que tout le monde sait, c’est ne rien savoir. Le savoir commence là où commence ce que le monde ignore. La vraie science aussi est située au-delà de la science.

J’estime les animaux. Voyez l’écureuil : il se réveille, broute les jeunes pousses, fait l’amour, guette les noisettes, en croque, en cueille dont il emplit son nid, grimpe aux arbres, redescend, bondit, joue ; venu le froid, il s’endort.

– Mais l’homme n’est pas un écureuil !

– L’homme est un écureuil prétentieux.

Remy de Gourmont, Des pas sur le sable…

un autre monde

 

L’ehpad n’était pas si loin finalement. J’aurais largement eu le temps d’y retourner, C’est moi ! j’étais juste allée faire un tour, il me reste un peu de temps avant mon train, tu veux un verre d’eau, au fait, tiens, c’est pour toi. Il m’aurait fallu un cadeau. J’étais passée à côté des chocolats tout à l’heure, errant dans le centre-ville sous un soleil ennemi.

Le seul magasin disponible dans ces parages excentrés, une ignoble grande surface dédiée au dieu Jouet. Il y faisait frais. Dos aux jeux-vidéos, des monceaux de peluches, ours et oursons, tigres et tigrons, lions et lionceaux, Némo et Dori – mais connaît-elle le monde de Némo et Dori – panoplies, oui pourquoi pas une panoplie de fée, marionnettes… La vendeuse s’est approchée de moi, m’a demandé si elle pouvait m’aider. Oui, je cherche un jouet pour une très vieille dame malheureuse comme les pierres qui perd un peu la fiole dans une chambre qu’elle abhorre, ne lui répondis-je pas en quittant le magasin.

 

DSC07602

remember

 

Parfois, perdant mon temps à me figurer le mécanisme de la mémoire, je me la représente comme un de ces immenses magasins que remplit une foule bourdonnante. Et les inspecteurs vous indiquent le rayon que vous cherchez, des employés attendent derrière leur comptoir, d’autres vont chercher sur les tablettes les articles demandés, tout cela marchant avec ordre et simplicité au milieu d’une épouvantable confusion apparente.

[…]

Quand nous sommes persécutés et obsédés par la recherche d’un mot que nous avons oublié, c’est que, inconsciemment, nous nous rendons compte que le mot a été inscrit et qu’il devrait apparaître. Le travail de recherche se fait à notre insu dans les fabuleux magasins, et voici que soudain on nous l’apporte.

Remy de Gourmont, Des pas sur le sable…