Jean-Mo

je msouviens

 

Il y a dix ans jour pour jour, au lieu de Kyoto, me réveillai à Paris. Pour de bon. J’avais quitté le Japon pour être à la même heure que celui que je surnommais le Merveilleux. Quelle noix, quand même.