À bientôt (2)

Georges Perros : Écrire, c’est dire quelque chose à quelqu’un qui n’est pas là. Qui ne sera jamais là. Ou s’il s’y trouve, c’est nous qui serons partis.

~

Là-bas, isolée au milieu d’un pré ou d’un champ : sa Majesté, l’arbre, prosternation du regard.

~

Si je repense au vol des étourneaux, je me demande si ma fascination ne viendrait pas du fait qu’il aurait pu ressembler, un instant,  à un calligramme d’Apollinaire.

~

J’ai vu Dante ! J’ai vu Dante, son visage encapuchonné, son regard légèrement égaré. Je me suis demandé comment il avait fait pour traverser les siècles et se retrouver dans la bolge du métro sous la forme de ce clochard, rencogné dans un angle de la rame. Il est descendu à Chaussée d’Antin. Je ne sais pas s’il est remonté à la surface ou s’il a pris une correspondance pour poursuivre son périple souterrain.

~

Lorsque je vois d’un peu loin un homme qui déambule, assez grand, les mains croisées derrière le dos, un peu penché en avant comme s’il était perdu dans ses réflexions ou ses pensées, je crois voir l’ami qui a perdu la mémoire.

Jacques Lèbre, À bientôt, Isolato, 2022