comment tu t’appelles ?

 

Je me souviens de mon émotion en apprenant au siècle dernier que Mitja était un petit nom pour Dmitri.

Dans ses mémoires, Anna Grigorievna Dostoïevskaïa évoque sa rencontre avec Fédor Mikhaïlovitch. Au bout de 15 pages, elle l’appelle Fédia.

Deux pages plus loin, il l’appelle Ania.