de l’autre côté

 

Quand ça ne va pas plus que ça, j’ai un truc, je te le donne, je vais faire un tour de l’autre côté. De l’autre côté du pont – parce que par chez moi, il y a un pont, c’est pratique pour aller de l’autre côté. Et là, ça ne rate jamais, de l’autre côté, c’est mieux, les couleurs, tout. Ça donne envie de prendre des photos. Oh, le bébé sapin abandonné, clic. Oh, les bagnoles en bas, comme elles vont vite, clic. Oh, les poubelles qui volent au vent, quelle poésie, clic. Et puis de l’autre côté, la pluie te flingue pas pareil.

Clic.