j’arrive

 

À quelle heure tu veux dis-moi ce que tu préfères c’est oké pour moi si ça le fait pour toi samedi ça te va tu fais quoi le soir et après ton petit cours c’est jouable ?

Je tourne la page de l’agenda elle était vierge une plage de temps avec du vent pure virtualité je note sur la page de l’agenda elle devient moi elle est barrée de partout il n’y a plus de place on ne peut plus respirer moi pareil si tu veux ma mort donne-moi rendez-vous je te donne une heure je te donne l’heure de ma mort.

Comment ça j’exagère comment ça je prends tout mal comment ça c’est difficile de vivre avec moi ? Tout ce que je veux dire c’est que les choses elles devraient arriver toutes seules sans prévenir les choses et là pas le temps de me braquer je suis ouverte à c’est oui où tu veux je pars de chez moi tu me redonnes l’adresse le code l’étage la station je vais me débrouiller. Tu dis maintenant tout de suite tout devient fluide le temps de et c’est bon c’est incroyable, incroyable comme parfois tout est parfait.

J’arrive.