Monsieur Personne

 

Dire qu’il aura fallu que je vinsse à Lisbonne pour comprendre que Fernando Pessoa s’appelle Fernand Personne (comme une personne, enfant ou adulte).

 

solo

 

Dans les années 80, j’avais appris par cœur le début d’un long poème personnien.

 

Je ne suis rien.

Je ne serai jamais rien.

Je ne peux vouloir être rien.

À part ça, je porte en moi tous les rêves du monde.

~

sourire

Fernando Pessoa, Bureau de tabac (Tabacaria), trad. Rémy Hourcade