la musique, quand même…

 

Je m’aperçois que je connais toutes les chansons alors que je ne sais pas grand-chose de Rodolphe Burger, sauf On n’est pas des Indiens, c’est dommage. Rodolphe Burger, Sabine connaît, elle. Elle me dit, Il a un côté Brando, en moins bien… Je fais pareil quand je ne veux pas dire à quel point quelqu’un me chavire. Elle se précipite dans la fosse aux lions pour danser comme une folle quand elle n’en peut plus d’être assise, je la suis sans me faire prier. Récemment, son fils Théo (10 ans) est allé parler à Rodolphe en personne au concert de Bertrand Belin et lui a dit : Je suis un de vos plus grands fans. J’aurais aimé être là.

Et puis je me souviens pourquoi je me trouve en terrain connu, c’est un hommage au Velvet, un vrai hommage. Bertrand Belin joue du violon sur Venus in furs. Sabine me dit, La musique, c’est quelque chose, quand même…

Enfin, comment dire, Theo Hakola est là. Chic.

Clic.