les fafs

 

Deux. Trois. Ai dû assister à tout casser à trois réunions. Je n’aime pas particulièrement les réunions mais avais fait un effort pour Magali et son exaltation native. L’avait suivie jusque dans les derniers étages de Jussieu. Il faisait nuit et froid. Là-haut, tout était lumineux, jusqu’aux exquises ténèbres de David A. De quoi parlait-on ? J’écoutais.

On n’était pas tranquilles, redoutant l’arrivée des fafs. On donnait des consignes au cas où ils débarqueraient en pleine séance. Les quoi ? J’écoutais. Quand j’ai eu compris qui ils étaient, moi aussi, j’ai commencé à flipper. Je ne voyais aucune issue, perchés comme nous étions. Surtout, je croyais qu’ils allaient nous tuer.

 

DSC00869

Je sais pas pourquoi aujourd’hui, je pense à ça.