Éric Pessan

des jours

 

  1. Certains jours je me dis que le principal n’est pas d’écrire quelque chose, le principal est d’écrire.
  1. D’autres jours je me dis que l’essentiel n’est pas d’écrire, mais d’avoir quelque chose à écrire.

Éric Pessan, En voie de disparition

elle et lui

 

Écrire ne fait rien revivre, dit-elle

tu perds ton temps, tu ferais mieux de t’occuper à plus utile

si tu me mets dans ton roman, je ne te revois plus, menace-t-elle.

 

~

~

 

Le drame de l’écrivain :

Elle n’a pas lu le livre que j’ai écrit pour elle.

Éric Pessan, En voie de disparition

 

débat

Tu commets l’erreur de réfléchir une minute à ta prochaine question. Nikkei en profite pour se lever, il fourrage dans le frigo, il cherche de la menthe pour faire des mojitos avec le rhum. Tu lui dis que la menthe est dans le jardin. Tu ne l’achètes pas en barquette, tu la fais pousser. Il soulève un sourcil incrédule en ta direction, semble désemparé une seconde à l’idée de devoir cueillir une plante par lui-même. Les ciseaux sont suspendus au-dessus de l’évier, tu expliques en vain puisqu’il se rabat sur le citron vert qu’il a déniché dans le bac à légumes. P’tit punch, fait-il. Bovespa se propose pour la préparation. Cac40 demande si tu as prévu un truc à grignoter. Hang Seng semble s’être assoupi dans le canapé. Un portable sonne. Tu te mets en colère, tu avais demandé à ce que les téléphones portables soient coupés, au moins le temps du débat.

Éric Pessan, En voie de disparition