one of those things

 

Mon oncle était chauffeur de bus. Il paraît qu’il lui arrivait, en pleine course, de s’arrêter au bistrot pour boire un coup. Les passagers étaient habitués. J’y pense parfois quand deux chauffeurs de bus se croisent au volant et se font un signe de reconnaissance, amitié ou simple connivence. Je me dis qu’ils auraient peut-être bien envie de nous planter là pour aller s’en jeter un. Me demande toujours un peu ce qui les retient.