gagner son pain

 

Je savais qu’il existait bien des métiers en ce monde. Mais c’est Alessio, danseur et chorégraphe, qui me fit part d’une façon un rien singulière de gagner son pain : recenser pour une société d’emballage le nombre de stylos contenus dans une boîte à chaussures. Voilà l’occupation à laquelle, à la fin des années 2000, se livrait sa colocataire, qui disposait d’un nombre incalculable de boîtes (à chaussures) (de stylos) dans sa chambre.

Je m’en souviens comme si c’était hier. Merci, Alessio.