la vie d’écrivain

 

Vivre la vie d’écrivain, est-ce encore appartenir à l’espèce humaine ?

Cet être si particulier, cet  « original » dont tout le monde se dira en le lisant :  « c’est moi ! »,  a pour seul aliment,  pour seul instrument,  le langage, sujets, verbes, compléments, phrases, adjectifs, adverbes, prépositions, conjonctions, temps, rythme, tout cela qui est le propre de l’homme et rien d’autre.

 

Jérôme Prieur, Proust fantôme