amitiés

J’avais jadis une amie qui aimait les filles tout en rêvant qu’elle faisait l’amour avec Maurice Blanchot – et que c’était bien. Son meilleur ami aimait les garçons. Tous deux étaient fusionnels. Dans les soirées, ils hurlaient de rire à des plaisanteries incompréhensibles, nous laissant sur le carreau, les oreilles en sang.

 

Se sont brouillés à mort un jour. J’en ignore la cause. Du jour au lendemain, le monde de la nuit devint paisible.

 

jelly00

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s